Fondé à Lyon en 2010, Le Mauvais Coton est un blog culturel indépendant. Notre collectif se positionne comme créateur de contenu et relayeur d’information. Des reportages de concerts aux critiques de film en passant par les chroniques d’expositions, nous vous racontons nos expériences culturelles, nous vous parlons de nos coups de coeurs et vous abreuvons de news incontournables (à nos yeux). Musique, cinéma, art, lifestyle, chez LMC on s’efforce d’être complet. 
Et parce qu’on aime aller sur le terrain pour vous ramener de beaux reportages, Le Mauvais Coton fait la part belle à la photographie.Nous avons toujours fait primer la qualité sur la quantité. Ici, pas de dossiers de presse repiqués ou de photos de presse usurpées, c’est du cousu main. En même temps, à force de filer un mauvais coton il fallait bien qu’on en tricote quelque chose.

Auteur(s)
Entrepreneur curieux, passionné de web et de musique (entre autres).

Architecte des images, infiltré du monde de l'art.

Devant le ventilateur Concrete.

Explorateur monomaniaque du cinéma d'hier et d'aujourd'hui.

Mon pêché mignon ? Les musiques électroniques à savourer sans modération.
Full-time dreamer & music lover.

Salut je m'appelle Sidney et j'aime l'eau.

En insatiable passionné, je vous livre chaque semaine mes découvertes, critiques, rencontres et photographies autour de l'actualité artistique parisienne.

Donatelle : gribouille & shoote

Mégane, épicurienne gourmande et passionnée.

Popo, pour les intimes.

Johan : du Rock en N&B !

Chloé les bons tuyaux. Elle aime la vie lyonnaise et les bons plans, à suivre sur l'application LMC.

Plume pute, dénicheur de pépites. Caution Montréalaise.

Retraité LMC. Pourvoyeur de concerts soignés
Passioné de web, de musique et de nouvelles technologies. Musico dépendant. Accro au café.

Photography is like Poetry and Rock n' Roll, it's a life style !

Observatrice et curieuse, vous m'inspirez !

"Sorry, I am not an ethnomusicologist, just a nerdy record collector". Stuart Elis

Old school contemporain et vice et versa.

"...et j'ai découvert avec peur et délice, cet espace entre les mots. Un espace infini. C'est ici que je trouve."

Que les bons mots fassent de beaux livres.

Squatteuse de salles obscures since 2005