81 store. Step by step

17.11.10

Le Mauvais Coton a rencontré Flo d’81 Store, ressource coton des graffeurs à Lyon. Deux ans en décembre, son shop ne met plus de couches et fait du vélo sans roulettes. Attention, ça déteint graff.

81store-01

ton parcours à toi?

Je fais du graffiti, j’ai commencé en 99 même si je faisais mes premiers tags en 93 en banlieue parisienne. En fait je suis lyonnais, je suis monté a Paris pour revenir à Lyon. J’avais un pote qui faisait toujours des NTM sur la table en cours et je lui ai demandé de m’apprendre, du coup je me suis mis à défoncer les cages d’escaliers HLM de l’époque. Ca m’a tout de suite plu. En juin 97, je suis arrivé à lyon. J’avais un pote à fond dans le hip-hop et les tags a la bombe. De ce moment là jusqu’à maintenant, je fais du graff, mais le coté illégal du truc, le fait que j’ai mis beaucoup pour le shop et que j’ai pas envie que ca saute fait que j’en fais un peu moins, tu vois… Mais je continue toujours à graffer sur les terrains et je fais quelques tags de temps en temps.

et sur toile?

J’ai eu une période et j’ai souvent laissé tomber par manque de temps, je préfère mettre en avant des mecs qui sont à coeur d’en vivre. J’étais un peu un sonaque à l’école; j’ai fais un BEP, un bac pro, après j’ai poussé jusqu’au BTS que j’ai pas eu mais l’alternance, l’expérience professionnelle et le fait que ça fait plus ou moins 10 ans que je travaille dans la fringue et le textile (notamment sur Lyon, je fais tous les spots rue Victor Hugo, Part Dieu, rue de la Ré) m’a apporté un savoir-faire dans le commerce, le pseudo-management d’un magasin et la rigueur que ça exige.

81store-04

comment t’es venu l’idée du shop?

Dès mon premier stage de BEP, j’étais avec des mecs de 25 ans qui m’ont donné envie de monter ma boîte. J’avais gardé l’idée de côté, javais 17-18 ans. J’ai voulu créer un shop qui transmette l’idée que ça reste un milieu, un truc de passioné et avant tout un lieu d’échange ou tu peux te poser et discuter avec des gens. Des nouvelles bombes de spray se créent, ça va faire deux ans en décembre et ça marche plutôt pas mal. Voilà, moi je me lève le matin, c’est un grand kif pour moi. En terme de qualité de vie c’est un luxe, même si ça demande beaucoup d’effort. Et puis avec les tafs de merde que j’ai fait avant, ce serait un peu malhonnête de se plaindre. En plus, ça marche bien donc pourvu que ca continue (Flo tape le bois du comptoir, on l’imite volontiers).

le concept du shop?

Graff, vente de sprays, marqueurs, bombes… Et à côté on développe la vente de sappes, au fur à mesure, étape par étape. Le délire est de mettre en avant des gens qui se bougent, qui font du dépôt-vente, des t-shirts séri qu’ils font eux meme… Ca permet de faire tourner du monde. Et puis j’ai fait une galerie, puisqu’au début j’avais aussi cette idée-là. On a un sponsor de bière -Grolsch- qui nous file de la bière pour nos vernissages, c’est assez cool. Ca ramène du monde, on a un DJ (Maltfunk) qui vient mixer à tous nos vernissages. Ca a grossi comme ça. Généralement, on a entre 200 et 400 personnes: c’est assez énorme en traffic surtout qu’on fait ça de 21h à 22h. Ca participe a l’image du shop, révèle un bon état d’esprit et permet de mettre en lumière un artiste pendant un mois. Et il y a des acheteurs aussi.

81store-03

les mecs qui exposent chez toi?

Du graff, mais si demain un mec vient avec de l’huile, avec des portaits hyper réaliste, du figuratif ou quoi, et que ça défonce, on va l’exposer tu vois. Même s’il n’a jamais touché une bombe de sa vie. Comme ça les graffers voient autres chose, ça surprend les gens dans le bon sens et élève un peu le truc. Et puis t’as aussi des mecs qui vont faire du graffiti pur et dur comme RAP d’UV-TPK, du graffiti sur train, des expos photos, du dessin, un peu sculpture. C’est pas du tout fermé.

tu préfères avoir la grippe toute ta vie ou avoir douze canards qui te suivent toute ta vie?

C’est une bonne question… Effectivement, je pense que je prendrais les canards, ne serait-ce que pour une question sexuelle, c’est pratique d’avoir des canards à portée de main. Euh… ça aide à se défouler parfois, on peut shooter dedans. En plus t’en as douze donc tu vois c’est un peu comme dans Mario, t’as plein de vies. Il y a aussi l’aspect pratique: tu peux prendre un canard, le tremper dans un pot de peinture, peindre avec, faire des trucs avec… Alors que la grippe, ça te fâne un peu, à part rester dans ton lit tu peux pas faire grand chose… Donc à choisir, je préfère carrément les canards.

81store-06

tes influences artistiques?

Je kiffe et je me revendique de la culture hip-hop. J’ai commencé à écouter NTM vers 92, vers leur deuxième album. C’est des anciens graffeurs, à l’époque ça nous parlait aussi. Et puis après est arrivée la culture américaine, les 2 Pac et Biggie, Gangstar et DJ Premiere avec ce que j’ai fais par la suite. Je vais pas citer tous les blases, mais l’influence musicale a été importante pour moi. Je suis aussi très electro et je pense qu’un mec qui écoute du hip-hop écoute aussi un peu de tout étant donné que c’est une musique samplée. Mes influences sur Lyon, ce sera des mecs comme Orfé et Ozey, Sonik, O’clock, Kmf…

t’es présent en dehors du shop?

Ouais, on sponsorise des événements, on met en place des petites soirées… Dans des trucs plus gros, on a déjà collaboré avec l’Original pour le Street Day l’année dernière. Le concert a pas mal marché et cette année il y a des chances que ce soit reconduit, du coup pour le prochain je bosse sur le coté graff qu’ils ont un peu mis de coté. Ils sont venus me voir, on avait deja bossé ensemble. Bon état d’esprit. C’est un projet graff artistique, en pleine ville. A côté, on va essayer de bosser pour les Nuits Sonores, parce que c’est un bon événement qui fait bouger la ville dans le bon sens. C’est porteur d’une grande énergie et il y a cette envie de faire changer les mentalités et c’est completement une réussite pour cet effort-là. L’Original porte le même esprit et favorise une autre image de Lyon que l’on dit bourgoise et où il ne se passe rien. J’ai à coeur de m’inscrire dans cette évolution et d’y participer petit à petit. Etape par étape.

81 store. 21 rue des Capucins, pentes du Ier. myspace.com/81store

81store-07

81store-02

81store-05

pictures pedro / repassage Flo