Basement Double Mixte

Slider by IWEBIX





Vernissage de l'exposition «Venus» chez Spacejunk, concept artistique au service de la santé, jeudi 13 septembre 2012

Art Expositions Vernissages — 20-09-2012

D’habitude, les concepts artistico-sanitaires me font passablement chier, peut-être car l’intrusion de l’art au sein de mon lieu de travail me met mal à l’aise, peut-être aussi car, en règle générale, les projets présentés sont tout bonnement hideux, sans réels fondements ni concepts solides derrière.

spj-venus-lmc-04

Que nenni pour cette nouvelle édition de Venus, où le SpaceJunk Art Center réutilise le buste de la célèbre Venus de Milo, confiant ce dernier aux mains d’une quinzaines d’artistes internationaux.

À l’heure ou la question de la santé en France semble prendre lentement mais surement un virage fâcheux, il existe encore une bonne pelletée d’associations capables de projets aussi novateurs que pérennes. Si en plus, ces projets gravitent autours de pôles aussi intéressants et marquants que le milieux artistique, l’avenir semble alors un brin moins sombre.

C’est en ce sens que Spacejunk donne la main à l’association Europa Donna. Le projet Venus en marche depuis 2010, qui, à travers le prisme d’un projet artistique, sert d’émulateur certain à la lutte contre le cancer du sein en rencontrant, réunissant, informant et soutenant ces femmes qui trop nombreuses n’ont un accès régulier aux soins les plus accessibles, et qui à travers cette exposition nous colle un léger rappel dans un coin de substance grise, à nous, petits bobos et hipsters qui s’ignorent.

spj-venus-lmc-01

Pour cette 3eme édition, Spacejunk remet le buste de la célèbre Venus à l’honneur, c’est avec la complicité d’Anne et Julien – excellents créateurs de la revue(-objet) HEY ! et accessoirement commissaires d’expositions le reste du temps – que le symbole de la féminité a retrouvé une seconde jeunesse sous les mains-pinceaux-stylos-scies et marteaux d’une quinzaine d’artistes internationaux issus de la bande dessinée d’auteur.

Tantôt garçonne sous les coutures de Charles Berberian, sous les patchwork de Jacques de Loustal, la négation de Patrice Killofer, ou encore mis en boite par Ludovic Debeurme et Jochen Gerner, Venus se métaphormose en monstre étrange ou en visage familier, au gré des inspirations.

spj-venus-lmc-06

L’art au service de la santé, au service de la gent féminine, Vénus se fait porte-voix le temps d’un mois d’un mal sourd et invisible dont nous seul seront les garants de sa portée. Une démarche à la fois touchante par le fond et belle par la forme,  comme le corps d’une femme en somme.

spj-venus-lmc-02

spj-venus-lmc-03

spj-venus-lmc-05

spj-venus-lmc-07

spj-venus-lmc-08

spj-venus-lmc-10

spj-venus-lmc-09

spj-venus-lmc-11

spj-venus-lmc-12

spj-venus-lmc-13

spj-venus-lmc-14


Spacejunk : http://www.spacejunk.tv
Europa Donna : http://www.europadonna.fr

Texte :  Clément Cohé
Photographies : Jules Roeser

Lisez aussi :

Édito de rentrée : une application, une soirée, un lancement
Zé do Puccino

Partagez cet article !



(0) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

About Author

Flo-N&b

Graphic&Web Designer // Fondateur du Mauvais Coton