Bataille de pirates chez Néon
Vernissage « Welcome to the Flowing Land », chez Néon, le mercredi 9 mai 2012

16.05.12
Neon-welcome-to-flowing-land-11

Mercredi 9 mai. Il fait un temps toujours aussi moche à Lyon ( vous êtes sûr qu’on est vraiment en mai ? ), et malgré les différents ponts, je ne touche plus terre. La fin d’année se rapproche à grands pas et quand on me demande de venir au vernissage de Welcome to the Flowing Land, j’accepte en me demandant comment je vais pouvoir gérer ça dans un planning déjà bien chargé. Mais c’était avant de rencontrer Bertrand Lacombe et Pierre Gaignard. Et ça valait bien de me mettre en retard sur le reste.

Aujourd’hui, chez Néon, on a droit dans le désordre à un vaisseau spatial rétro futuriste, un personnage sculpture mi Goldorak mi King Kong fait de bateau pirates, une projection du prochain clip de Douster dans un kaléidoscope géant, des trépieds qui semblent pouvoir faire tout et rien à la fois, une “bulle” d’écoute de musique… c’est surprenant, assez provocateur par moment et laisse sans aucun doute dubitatif. Il y a du monde, avec le public habituel des vernissages mais pas seulement : des enfants s’amusent eux aussi à imaginer ce qu’ils pourraient faire de tous ces objets insolites et le film ou des vaisseaux spatiaux démesurés avalent la terre remporte un franc succès.

L’avantage des vernissages, c’est qu’en plus de découvrir les œuvres dans une ambiance toujours un peu à part, on a les artistes sous la main. Je n’hésite donc pas une seconde à en savoir plus et me lance dans une discussion avec Bertrand Lacombe et Pierre Gaignard, deux des quatre artistes ayant travaillé sur ce projet. Autant le dire tout de suite, la discussion a été riche! Je suis rapidement débordé par le flot des mots et concepts qu’ils ont voulu mettre en place. En une vingtaine de minutes, on aborde l’influence de Léonard de Vinci et ses machines avant-gardiste, leur amour des pirates et leur gout de la bataille, le conflit générationnel entre les membres, l’utopie de leur projet de création toujours remis en question et en constante mutation…

La collaboration des quatre artistes n’est pas anodine : on sent une vraie émulsion entre les membres qui n’hésitent pas une seconde à se rentrer dedans et pousser l’autre dans ses propres limites pour mieux le faire avancer. On retrouve comme un goût de culture punk dans ces relations, avec beaucoup de cynisme et d’individualisme. Il y a un vrai projet et une cohésion qui se ressent instantanément malgré les boutades, tant et si bien que j’étais presque prêt à partir à l’aventure avec eux façon pirate…

Ils m’ont confiés qu’ils seraient présents par moment chez Néon et je ne peux que vous inciter d’une part à découvrir leurs réalisations qui valent le détour, mais aussi à discuter avec eux si l’occasion se présente pour rentrer dans leur univers bien décalé. Alors dépêchez-vous, l’expo est encore en place jusqu’a Samedi !

Neon-welcome-to-flowing-land-11

Neon-welcome-to-flowing-land-01

Neon-welcome-to-flowing-land-06

Neon-welcome-to-flowing-land-02

Neon-welcome-to-flowing-land-03

Neon-welcome-to-flowing-land-04

Neon-welcome-to-flowing-land-05

Neon-welcome-to-flowing-land-07

Neon-welcome-to-flowing-land-09

Neon-welcome-to-flowing-land-08

Neon-welcome-to-flowing-land-10

Neon-welcome-to-flowing-land-12

 


Néon, Welcome to th Flowing land, jusqu’au 19 mai
http://www.chezneon.fr/
Portfolio Pierre Gaignard : http://www.pierregaignard.com/