Le Mauvais Coton » News http://www.lemauvaiscoton.fr Music, Art, Cinema, and Event reports Fri, 29 Aug 2014 09:33:02 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.9.2 Mirage Festival : exploration du monde de la création numériquehttp://www.lemauvaiscoton.fr/art/exploration-du-monde-de-la-creation-numerique-mirage-festival-numerique-lyon/ http://www.lemauvaiscoton.fr/art/exploration-du-monde-de-la-creation-numerique-mirage-festival-numerique-lyon/#comments Wed, 12 Feb 2014 13:53:33 +0000 http://www.lemauvaiscoton.fr/?p=25334  

Cover-Mirage-LMC

La semaine prochaine débute donc le grand rendez-vous du son, de l’image et des expérimentations multimédias dans différents lieux de la ville répartis entre la Presqu’ile et le 3ème arrondissement. Durant 5 jours, du mercredi au dimanche, le Mirage Festival présente au travers de sa programmation hybride, un aperçu de la création innovante et émergente actuelle dans le domaine artistique contemporain. Le collectif Dolus & Dolus (dont on a pu découvrir le Luminon lors de la Fête des Lumières 2013) s’est associé une nouvelle fois au Mirage Festival de Genève qui promeut depuis 10ans l’art audiovisuel et à l’association lyonnaise AADN pour  nous faire découvrir des performances, des installations, des expositions et des concerts.

Des Subsistances au Sucre en passant par Le Lavoir Public et les galeries des Pentes, c’est le travail d’artistes locaux, mais aussi nationaux et internationaux que vous pourrez admirez. Des rencontres pro, des conférences, et des workshops font également partis de cette programmation 2014. Lieu d’échange entre artistes et public, tremplin d’artistes venus de partout, et exploration au cœur des expériences numériques et audiovisuelles, c’est ce que propose cette nouvelle édition.

mirage-festival-performance-noitu-raw-geometry-1024x682

Le mercredi 19, rendez-vous à 18h30 au Musée des Beaux-Arts (au réfectoire baroque) pour l’inauguration de cette nouvelle édition, avec l’installation Full Turn de l’artiste suisse Benjamin Muzzin. Puis à 21h30 au Lavoir Public pour la première performance de Mysquare intitulé Cristal Ray que vous pourrez ensuite revoir à partir du vendredi. Fin de soirée avec DJ set de Solstice.

Capture d’écran 2014-02-12 à 14.30.15

Le jeudi est principalement dédié au vernissage des différentes expositions et installations du parcours dans les pentes de la Croix-Rousse (Sunset Résidence, Galerie H+, Galerie Terremer, Passage Thiaffait, Salle Garcin) et une soirée participative au Lavoir Public une nouvelle fois à partir de 20h.

La journée du vendredi 20 est dédiée aux rencontres professionnelles et aux conférences à l’INSA Lyon. Des questions actuelles telle que « L’art du bit : un art politique ? » le matin ou bien des rencontres avec des artistes qui présenteront leur travail suite à leur résidence, comme à 14h « Sans titre » de Alexandre Joly. La journée se termine par une soirée Club Mirage au Sucre à partir de 23h.

Le samedi, le Mirage Festival prend ses quartiers au sein de l’Opéra. Une occasion de découvrir le lieu différemment.

Le dimanche place aux workshops et aux ateliers, aux Subsistances et Atelier 7. Techniques de guérilla visuelle urbaine, découverte de processing et du graphisme génératif, création de fresques, peintures ou supports de projection en 2D et 3D sont au programme de cette journée de clôture.

Capture d’écran 2014-02-12 à 14.30.56

Le programme est encore riche. N’hésitez pas à le parcourir ! De belles choses à découvrir, des créations, des expériences inouïes, à ne pas laissez passer. Une belle semaine de découverte vous attend. L’ère du numérique n’est encore qu’à ses débuts.

Teaser Mirage Festival – Edition 2 from Mirage Festival on Vimeo.


http://www.miragefestival.com

https://www.facebook.com/events/253981268103344/?fref=ts

]]>
http://www.lemauvaiscoton.fr/art/exploration-du-monde-de-la-creation-numerique-mirage-festival-numerique-lyon/feed/ 0
Supakitch x Damien elroy Vignaux x Lovatron – ENDORPHIN – Episode 01http://www.lemauvaiscoton.fr/art/supakitch-x-damien-elroy-vignaux-x-lovatron-endorphin-episode-01/ http://www.lemauvaiscoton.fr/art/supakitch-x-damien-elroy-vignaux-x-lovatron-endorphin-episode-01/#comments Thu, 09 Jan 2014 18:40:18 +0000 http://www.lemauvaiscoton.fr/?p=24603 Le concept est assez simple : Supakitch, graphiste talentueux basé à New York dont la renommée n’est plus à faire, tatoue le corps d’un modèle (ici Angie Jenkins) dans un lieu atypique derrière la caméra du photographe Damien Vignaux (que l’on connait également pour sa participation au projet Oblast). Le premier épisode se déroule dans The Standard Hotel High Line à New York et la série sera composée de 10 sessions d’une durée moyenne de 3min. On attendait avec impatience une nouvelle collaboration des ces deux artistes qui avaient auparavant travaillé sur la vidéo d’une fresque peinte avec l’artiste Koralie pour POSCA, il y a déjà 3 ans. Vivement la suite !

Première collaboration vidéo : 

Supakitch x Damien elroy Vignaux x Lovatron


]]>
http://www.lemauvaiscoton.fr/art/supakitch-x-damien-elroy-vignaux-x-lovatron-endorphin-episode-01/feed/ 0
Maser rend hommage à Ed Ruschahttp://www.lemauvaiscoton.fr/art/maser-rend-hommage-a-ed-ruscha/ http://www.lemauvaiscoton.fr/art/maser-rend-hommage-a-ed-ruscha/#comments Wed, 08 Jan 2014 15:56:48 +0000 http://www.lemauvaiscoton.fr/?p=24588 No.27 Maser InstallationLORES

L’artiste a intégralement recouvert une station-service abandonnée dans une petite ville d’Irlande. On retrouve des motifs qui lui sont propres et surtout ses couleurs criardes qui jettent un vent de modernité sur ce lieu qui appartient au passé. L’œuvre s’intitule No.27. A nod to Ed Ruscha , Maser adresse un clin d’œil à l’artiste Pop art Ed Ruscha, non pas au travers de l’emballage qu’il a réalisé mais en lien avec ce patrimoine urbain qu’il a choisi. Ed Ruscha,  peintre, photographe et réalisateur américain qui a marqué le monde de l’art dans les années 1960, a réalisé une série d’oeuvres abordant la vie américaine. Ce sont principalement ses photographies de parking, centres commerciaux, immeubles, et stations-services qui l’ont fait connaitre. Ici Maser fait référence à la magnifique œuvre Standard Station, publié en 1966, un recueil d’huile sur toile inspiré par la compagnie américaine Standard Oil

Ed Ruscha

Un clin d’œil que l’artiste de Street Art se réapproprie complètement avec sa propre grammaire visuelle et ses couleurs. Maser souhaite au travers de ce projet souligner le lien entre passé et présent dans le quotidien d’une ville et mettre en lumière la notion de familier et de norme que l’on a de l’espace qui nous entoure. Par son travail dans la ville, il fait ressortir du passé et du champ de vision quotidien un élément qui avait perdu son importance. 

Detail2LORES

No.27 Night

Detail3LORES

999898_10153587717800554_1716365619_n


 Pour en découvrir un peu plus sur Maser :

http://maserart.com/
https://www.facebook.com/MASERART

Et sur Ed Ruscha :

http://www.edruscha.com/

]]>
http://www.lemauvaiscoton.fr/art/maser-rend-hommage-a-ed-ruscha/feed/ 0
Alors, cette Biennale ?http://www.lemauvaiscoton.fr/art/12-biennale-d-art-contemporain-de-lyon-2013/ http://www.lemauvaiscoton.fr/art/12-biennale-d-art-contemporain-de-lyon-2013/#comments Tue, 03 Sep 2013 17:02:04 +0000 http://www.lemauvaiscoton.fr/?p=19742  

20

Cette année la biennale termine son cycle de la Transmission. En effet, depuis leur création en 1991, les biennales d’art contemporain de Lyon fonctionnent par cycles de trois éditions se focalisant sur un mot. Cette année c’est Gunnar B. Kvaran, commissaire invité, qui aura la charge de la direction de l’exposition internationale. L’islandais achève donc ce cycle en questionnant les formes contemporaines du « Récit ».

Au travers des oeuvres présentées, l’idée est de mettre en branle la manière dont on peut raconter une histoire autrement qu’en passant par les canaux mainstream de narration. Le titre de la Biennale lui-même «Entre-temps… Brusquement, et Ensuite.», évoque des procédés de mise-en-récit comme pour en appeler à la mémoire des lectures et visionnages de chacun. Ici, les artistes conviés donneront à voir une autre mécanique du récit. Une recherche sur la transmission donc, d’une pensée à autrui par le biais d’une oeuvre de l’esprit. Qu’est-ce donc que l’art si ce n’est ça ?

18

Pour mettre en lumière cette autre façon de narrer des histoires neuves, l’exposition internationale sera composée d’artistes du monde entier, reconnus ou à découvrir, ayant utilisés toutes sortes de matériaux et procédés pour créer des «oeuvres-récits» : peintures, sculptures, images fixes ou en mouvement, textes, sons, performances, etc.

Voici une sélection subjective d’artistes présentés à la Biennale. Le plaisir de découvrir les autres n’en sera que plus accru :

  • Ed Atkins : Artiste britannique travaillant autour de la dépression via la vidéo et l’écriture
  • Matthew Barney : Artiste contemporain majeur s’appuyant sur la créativité provoquée par l’obstacle et la répression vous contera une histoire d’amour
  • The Bruce High Quality Foundation : Collectif new-yorkais qui prend à rebours le système traditionnel du marché de l’art sur un ton subversif, humoristique et érudit
  • Paul Chan : Vidéaste de Hong Kong, il projette ses vidéos critiques au sol telles une lueur émanant d’une fenêtre.
  • Erró : Peintre monumental du Post-modernisme et amoureux de couleurs, il a appartenu à la Figuration Narrative… Né en Islande et vivant en France.
  • Robert Gober : Cet artiste américain aborde des thèmes lourds tels que la sexualité, la politique ou la religion. Ici il présentera ses maisons de poupées.
  • Fabrice Hyber : L’oeuvre du français est en perpétuelle évolution, comme si elle se racontait elle-même depuis plusieurs années.
  • Jeff koons : Star de l’art contemporain le new-yorkais Jeff Koons est l’artiste du kitsch qui use de l’imagerie des classes moyennes pour conférer du grotesque à ses sculptures. So Pop !
  • Thiago Martins De Melo : Peintre brésilien peignant les rêves très précis et très engagés de sa femme.
  • Meleko Mokgosi : Marqué d’histoire des peuples, ses oeuvres auraient pu être des bandes dessinées si la peinture n’avait pas eu besoin de tant d’espace pour s’exprimer.
  • Paulo Nimer Pjota : C’est lui qui recouvre la facade de la Sucrière de ses dessins. Brésilien, il créer des personnages troublants, emplis de références aux arts des rues.
  • Yoko Ono : Avant d’être l’épouse de John Lennon, Yoko était déjà une plasticienne complète, engagée et touche-à-tout.
  • Lili Reynaud-Dewar : La française propose des installations où l’image et son expression entrent en jeu.
  • Matthew Ronnay : Américain, il plonge le spectateur dans son oeuvre : une vaste forêt hantée de formes symboliques qu’il pose comme une expérience sensorielle.
  • Tom Sachs : autre géant de l’art américain, il s’inscrit dans la ligné du pop art en en détournant à leur encontre les symboles de la culture américaine.
  • Tavares Strachan : Artiste bahaméen, il racontera, preuves à l’appui, l’histoire de Sally Ride, la première femme cosmonaute.
  • Nobuaki Takekawa : Pour cette biennale, l’artiste japonais présente une oeuvre traitant de l’esclavage, en mettant l’accent sur l’Orient et le Moyen-Orient.
  • Yang Fudong : Caractérisés par leur esthétique classique et léchée, les films de cet artiste chinois révèlent les changements dans les valeurs culturelles de son pays.

La vidéo de présentation de l’exposition internationale par Gunnar B. Kvaran

Les lieux de l’exposition internationale  :

  • Le Musée d’Art Contemporain : Cité internationale, 81, quai Charles de Gaulles, Lyon 6
  • La Sucrière : 49, Quai Rambaud, Lyon 2
  • La Fondation Bullukian : 26, place Bellecour, Lyon 2
  • L’Eglise St-Just : Rue des Farges, Lyon 5
  • La Chaufferie de l’Antiquaille : Rue de l’Antiquaille, Lyon 5

 

Veduta

art_105_portrait

En parallèle de l’exposition internationale, la Biennale relance le programme Veduta, son laboratoire pour l’expérience artistique. Véritable insertion de l’art dans les domaines privés et publics, Veduta vous permettra de vivre cette Biennale en tant qu’acteur.

Présent dans une bonne partie du Grand Lyon, le programme accueillera des artistes en résidence, des workshops ainsi que des expositions.

De plus, cette année le processus Chez Moi confie une oeuvre de chaque artiste de l’exposition internationale à des résidents du Grand Lyon. Ainsi il doivent organiser un événement privé ou public autour de l’oeuvre.

Pour toutes les (nombreuses) informations sur Veduta

 

Résonance

87

Pour terminer, sachez que la Biennale d’art contemporain de Lyon se diffuse dans toute la ville via son programme Résonance. 150 événements artistiques dont 15 Focus donneront donc écho à la Biennale jusqu’à la fin d’année. Notez la soirée du 28 novembre pour la Nuit Résonance. 

Cette rentrée s’annonce donc chargée en expositions mais pas de soucis, LMC vous prépare un guide des expositions à ne pas louper. Stay tuned.


http://www.biennaledelyon.com/

]]>
http://www.lemauvaiscoton.fr/art/12-biennale-d-art-contemporain-de-lyon-2013/feed/ 0
Hallucinations numériqueshttp://www.lemauvaiscoton.fr/art/mirage-festival/ http://www.lemauvaiscoton.fr/art/mirage-festival/#comments Wed, 06 Feb 2013 16:33:18 +0000 http://www.lemauvaiscoton.fr/?p=14682 Après vous avoir donné envie de prendre le tram T2 pour Bron et le RVBn, vous avoir mis l’eau à la bouche avec le Rumble! et les Nuits Sonores, LMC vous détaille la programmation du Mirage Festival, première édition de cette manifestation dédiée aux nouvelles approches culturelles via le numérique.

C’est donc pendant 5 jours que l’association Dolus & Dolus, épaulée par les lyonnais très actifs de AADN et les genevois du Mapping Festival présentent leur Mirage Festival. Des Subsistances au Club Tranbo en passant par différents lieux du 1er arrondissement vous pourrez découvrir des installations, prendre part à des soirées et assister à des performances live, le tout en mode émergeant, innovant et indépendant.

Mirage-Lmc-2

On démarre mercredi à 18H30 pour finir le dimanche en fin de journée. Durant tout le festival se suivront projets éphémères et installations participatives. Vous trouverez ces dernières chez Datta, Sunset Résidence et à la galerie H+.

Mirage-Lmc-1

L’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon présentera le Projet collaboratif « Fundbüro  étape 1 – Réfectoire des Nonnes ». Développé entre Lyon et Johannesburg, l’exposition va témoigner des travaux théoriques et plastiques permis par la distance (envoi postaux, traçabilité, etc.)

La mairie du 1er quant à elle accueillera des ateliers ainsi que des conférences sur les problématiques liés au monde des arts et cultures numériques.

Ne manquez pas les performances de LSD et YRO samedi 16 à la salle Garcin avant de vous rendre à la Mirage Nuit 2 au Club Transbo pour expérimenter jusque 5 du mat’. A moins que la Mirage Nuit 1 de la veille au DV1 ne vous ait déjà épuisé les capteurs.

Encore bien d’autres pépites à découvrir dans la programmation ou par vous même. Donc si le digital, le numérique, le 2.0 et autres réjouissances post-minitel sont votre dada, vous savez quoi faire la semaine pro.


cliquez pour agrandir

Mirage-Lmc-4


Pour toutes les infos et les détails c’est par là :

www.miragefestival.com
facebook

Texte Jules Roeser
]]>
http://www.lemauvaiscoton.fr/art/mirage-festival/feed/ 2
BRON RVBn : Festival des Arts Numériqueshttp://www.lemauvaiscoton.fr/art/bron-rvbn-festival-des-arts-numeriques/ http://www.lemauvaiscoton.fr/art/bron-rvbn-festival-des-arts-numeriques/#comments Tue, 29 Jan 2013 13:43:08 +0000 http://www.lemauvaiscoton.fr/?p=14622 Les festivals d’Arts numériques commencent à prendre leur place dans le paysage de l’Art et de la Culture contemporaine. À l’image du Mirage Festival (13-17 février), ou dans une plus large mesure de l’European Lab des Nuits Sonores (7 au 12 mai), le projet des Rendez-Vous Bron Numériques (RVBn) propose un ensemble d’événements novateurs dans le domaine, les 7, 8, et 9 février, à l’espace Albert Camus. Une belle façon de montrer que le progrès culturel ne se propage pas uniquement dans le centre des grandes villes et qu’il se passe également de belles choses en périphérie. On remarquera notamment la présence de nos amis Turnsteak le 9 février à 23h30 dans la salle Nobel. LMC recommande donc fortement à tous les lyonnais paresseux d’aller voir ce qu’il se passe là-bas… Vous savez, là où mène ce qu’on appelle le « Tramway T2″.

Pourquoi ?

Le projet RVBn est un grand projet participatif, né de la volonté commune de la Ville de Bron et de tous les acteurs culturels de la Ville.
Le désir étant de partager une expérience, d’échanger, de construire, le choix s’est porté sur les arts numériques avec l’envie forte
de s’adresser à tous, de faire découvrir les nouvelles formes artistiques étonnantes qui sont aujourd’hui créées, et aussi de comprendre ce que cette révolution numérique entraîne dans la société. La notion de partage a fortement inspiré la conception du projet.

Édition #1

Les trois jours de Festival sont dans la continuité des Fabriques. Ouvertes dans la ville, depuis le début de l’automne, elles ont permis aux Brondillants de découvrir de l’intérieur l’étendue des potentialités artistiques du numérique, de les expérimenter et de réaliser des œuvres, accompagnés par des artistes en résidence. Tous leurs travaux sont présentés au Festival y occupant
une place de choix.
Pour accentuer cette mission d’apprentissage et de sensibilisation que le Festival s’est donnée, des rencontres et débats ont eu lieu jusqu’alors pour permettre à tous de mieux comprendre les processus en jeu.
Le Festival se veut également une vitrine de la création numérique. C’est pourquoi des artistes d’univers différents, nationaux et internationaux ont été rassemblés autour du « Parcours sonore », fait d’installations qui fascinent par la poésie, l’harmonie et les expériences sensorielles de type nouveau qu’elles génèrent.
Autour aussi d’une programmation de spectacles vivants (danse et musique à l’honneur pour cette première édition) et de performances audiovisuelles pour témoigner des questionnements en cours.


La programmation :

(cliquez sur les images pour agrandir)

rvbnprog-01
rvbnprog-02
rvbnprog-03
rvbnprog-04
rvbnprog-05


Infos pratiques :

///////Accès

  • Tramway / T2 Perrache-Saint-Priest -
    arrêt Rebufer, puis suivre le chemin piétonnier
  • Bus / Ligne C15 Bachut / Bonnevay – arrêt Rebufer B 26 Bachut / Manissieux Pierre Blanche
    arrêt Colonel Chambonnet
  • Voiture (stationnement gratuit)
    Par le centre de Bron ou A43 sortie Lyon Bron, puis sortie Bron Albert-Camus n°3

///////Tarifs
PASS RVBn : 3 soirées à un tarif avantageux

  • Plein tarif : 25 €
  • Tarif préférentiel *: 20 €
  • Tarif – de 26 ans **: 12 €

Prix des places sans abonnement

  • Plein tarif : 16 €
  • Tarif préférentiel : 13 €
  • Tarif – de 26 ans : 9€

* Le tarif préférentiel s’applique sur présentation d’un justificatif
Abonnés de l’E.A.C et ScènEst, accompagnants
d’un enfant de moins de 18 ans, demandeurs d’emploi, retraités, personnes à mobilité réduite, groupes de
10 personnes, comités d’entreprises conventionnés, détenteurs de la carte enfants-famille SNCF, Bron campus
** Le tarif moins de 26 ans s’applique sur présentation d’une carte d’identité

Tout le festival sur
www.albertcamus-bron.fr et www.ville-bron.fr
Espace Albert-Camus, 1 rue Maryse-Bastié, 69500 Bron / 04 72 14 63 40

BRON RVBn Festival d'Arts Numériques

Texte introductif : Florian Ardérighi

]]>
http://www.lemauvaiscoton.fr/art/bron-rvbn-festival-des-arts-numeriques/feed/ 0
Appel à artistes dans le cadre du OFF de la Biennale de Lyon 2013http://www.lemauvaiscoton.fr/art/appel-a-artistes-dans-le-cadre-du-off-de-la-biennale-de-lyon-2013/ http://www.lemauvaiscoton.fr/art/appel-a-artistes-dans-le-cadre-du-off-de-la-biennale-de-lyon-2013/#comments Thu, 20 Dec 2012 17:27:58 +0000 http://www.lemauvaiscoton.fr/?p=14355 Dans le cadre du off de la Biennale de Lyon 2013, l’association ART-TRIPPING lance un appel à artistes autour du thème du Voyage. L’appel à projet concerne deux performances ou « pratique du vivant » et trois expositions qui seront organisées par ART-TRIPPING. Le thème général de l’appel à projet est autour de trois aspects du voyage. Trois phrases permettent d’accompagner ces différentes visions.

appel-Biennale-JPG
 

Étape 1. L’intime

« C’est une chose de voyager, et d’aller au devant de nombreux horizons, et une toute autre chose que de rencontrer son passé, comme une image de soi-même. » – Le Clézio

Étape 2. L’absurde

« Je me demande si je vais traverser la terre de part en part ! Comme ce serait drôle de ressortir parmi ces gens
qui marchent la tête en bas. » – Lewis Caroll

Étape 3. L’ultra-réalité

« Naturellement, les voyages autour du monde ne sont pas aussi agréables qu’ils ne paraissent. C’est seulement quand vous avez fuit toute cette horreur et toute cette chaleur que vous vous souvenez des scènes étranges que vous avez vues. » – Kerouac

                          CONDITIONS DE PARTICIPATION
    Ouvert à tout artiste sans limite d’âge et à toute pratique artistique
      sans distinction incluant la photographie, la peinture, le dessin,
              la gravure, la sculpture, la vidéo, la performance...
                            DOSSIER DE CANDIDATuRE
         Il est possible de présenter sa candidature sur les 3 thèmes
            en remplissant 3 dossiers de candidature bien séparés.
           Chaque artiste devra proposer de 1 à 15 documents visuels
                     cohérents au thème choisi ainsi que :
                                   - Un CV -
                       - Un texte explicatif du projet -
  - Tout document supplémentaire jugé pertinent peut être joint au dossier -
                            ANNExE À LA CANDIDATuRE
          Les artistes sélectionnés devront adhérer à l’association
               pour l’année en cours à la hauteur de 20 euros.

 

DATE LIMITE DE DÉPÔT DE DOSSIER

Clôture le 31 décembre 2012 à minuit heure locale française. Envoyez votre dossier complet à l’adresse suivante : comiteartistique@art-tripping.com
en indiquant le thème choisi dans le sujet du mail.
Vous pouvez aussi passer par WeTransfer pour le transfert de dossier.

Pour tous renseignements supplémentaires:
www.art-tripping.com / comiteartistique@art-tripping.com
]]>
http://www.lemauvaiscoton.fr/art/appel-a-artistes-dans-le-cadre-du-off-de-la-biennale-de-lyon-2013/feed/ 0
Enjoy-toi, la petite rue des Feuillants !http://www.lemauvaiscoton.fr/art/enjoy-toi-la-petite-rue-des-feuillants/ http://www.lemauvaiscoton.fr/art/enjoy-toi-la-petite-rue-des-feuillants/#comments Sat, 06 Oct 2012 12:49:21 +0000 http://www.lemauvaiscoton.fr/?p=12479

Il faisait bien doux ce soir-là, la galerie toute pimpante brillait dans le crépuscule, et le punch et les donuts étaient de la partie… que demander de plus ? Il semblerait que le lieu à l’honneur soit resté endormi fort longtemps avant de trouver sa voie, et surtout acquéreur. C’est donc, depuis peu, une jolie galerie blanche et claire, destinée à accueillir l’atelier d’impression numérique sur toile, papier d’art ou tout type de support de Ted Enjoyted, maître des lieux. On peut imaginer que dans une vie de local sur rue des pentes du 1er, devenir une galerie, c’est un peu la réussite tant attendue, après moult mauvaises expériences de restauration rapide.

Il maîtrise et pratique la chose depuis plusieurs années, et si l’aventure avait débuté au bord du Rhin, puis dans divers lieux lyonnais (comme la galerie All Over devenue Sunset Résidence), il ne lui manquait qu’un lieu bien à lui : c’est désormais chose faite, et les impressions en tout genre, artistiques, pros, moyennes, géantes, etc., n’ont qu’à bien se tenir. C’est aussi, cerise sur le donut choco, un lieu d’exposition, et c’est toujours réjouissant de voir que l’automne lyonnais est porteur de bonnes nouvelles culturelles et d’initiatives aussi enthousiasmantes. Tout ça dans la sympathique petite rue des Feuillants, une des rares rue des pentes à ne pas avoir encore droit à sa galerie. L’injustice est enfin réparée.
enjoyted-lmc-12
Comme un événement heureux n’arrive jamais seul, c’était aussi l’occasion de lancer le 3ème numéro du mag Figuré BMX, un chouette magazine gratuit de BMX à la tête bien faite. Et on avait même le droit à de décorer son veston et son frigo à l’oeil et dans l’allégresse, tiens donc (badges et autocollants, qu’allez-vous imaginer…).
enjoyted-lmc-10
Et puis, parce que c’était aussi évidemment une expo photo, de belles images de la douceur de vivre avec, à côté, et sans des fois aussi, son p’tit vélo, par plusieurs photographes, dont les impressions sont évidemment parfaitement orchestrée par Enjoyted. Très chouettes clichés lyonnais de Boz (ah, la piscine du Rhône au soleil couchant, sans rien d’autre qu’un BMX téméraire…), ou d’autres, de Joe Rich, qui apporteraient presque un petit côté mystique et onirique à l’american way of BMX.
enjoyted-lmc-05
À un moment de la fête, un sage participant transalpin aurait prononcé ces mots : « le vélo, c’est l’avenir de les hommes» (retranscrit avec l’accent italien, vous entendez ?). J’ajouterais que l’imprimerie a représenté ça, aussi, il y a bien longtemps, et ce n’était pas si sot. Vous savez donc où vous rendre pour peut-être sauver la planète avant le 21 décembre, chez le super-héros de l’impression.
enjoyted-lmc-01
enjoyted-lmc-04
enjoyted-lmc-08
enjoyted-lmc-11
enjoyted-lmc-09
enjoyted-lmc-07
enjoyted-lmc-03
enjoyted-lmc-06
enjoyted-lmc-02
Texte : Coralie Vienot
Photographies : Julien Bourrelly
]]>
http://www.lemauvaiscoton.fr/art/enjoy-toi-la-petite-rue-des-feuillants/feed/ 1
La culturation de l’esprit c’est aussi important que la bronzitude du corpshttp://www.lemauvaiscoton.fr/art/la-culturation-de-lesprit-cest-aussi-important-que-la-bronzitude-du-corps/ http://www.lemauvaiscoton.fr/art/la-culturation-de-lesprit-cest-aussi-important-que-la-bronzitude-du-corps/#comments Mon, 10 Sep 2012 20:06:25 +0000 http://www.lemauvaiscoton.fr/?p=11682

Si, comme à l’accoutumée, l’été a été calme au sein de l’Hexagone, on peut dire que la rentrée sera, comme à l’accoutumée, riche en expositions. Alors amis Lyonnaises et Lyonnais, voici un petit panorama des vernissages et expositions de cette fin d’été. Au programme : deux festivals, une foire, des poids lourds, des poids plumes, mais peu importe la catégorie, tant que la qualité est au rendez-vous.


La Culturation de l'esprit

OK, tout le monde est bronzé ? très bien. Voyons ce qu’on peut faire pour réveiller vos esprits après la léthargie cérébrale dont vous avez sûrement, tout comme nous,  su faire preuve cet été.

On commence avec les Rencontres 9ph : C’est la nouvelle version de « Lyon Septembre de la Photographie ». Orchestrée principalement par Le Bleu du Ciel et sur la proposition curatoriale « Autour de la Méditérannée ». De quoi prolonger les vacances.

Sélection des expos :

  • Perrine Lacroix, Christophe Bourguedieu et Shai Kremer sont tous trois exposés au Bleu du Ciel jusqu’au 3 novembre ;
  • Taysir Batniji expose à la BF15 dans un style très documentaire. « Troubles » jusqu’au 10 novembre ;
  • Ne manquez pas la pointure anglaise Martin Parr à partir du 14 septembre et jusqu’au 29 décembre à la galerie de la bibliothèque de la Part-Dieu ;
  • « Sous le soleil exactement » présente à la galerie Françoise Besson les photographies de Dolores Marat. Jusqu’au 16 octobre ;
  • Passez chez Néon pour voir les travaux d’Aurélien Arbet et Jérémie Egry. Ces derniers entrent aussi dans la programmation du nouveau festival « Quarks », ce qui me fait une transition toute trouvée ;

Le festival « Quarks » se tient dans divers petits lieux, principalement du premier arrondissement. On note :

  • El Shopo au Cri De L’Encre
  • Carlos Alvarez Montero chez Datta
  • Exposition collective du côté de Mikrokosm recording Studios à Villeubanne

Quarks se tient jusqu’au 15 septembre et c’est une belle initiative ! Retrouvez toute la programmation sur leur site.

Après avoir remporté sa première ceinture d’affluence avec Robert Combas, le Musée d’Art Contemporain veux frapper fort en proposant une exposition sur l’immense John Cage et ses relations intellectuelles avec le compositeur et pianiste Erik Satie. À partir du 28 septembre. Le Musée des Beaux-Arts nous surprend avec une exposition présentant les travaux récents de l’octogénaire M. Pierre Soulages. Le maître du Noir sera sous la lumière dès le 12 octobre.

Dans cette catégorie reine, on pourra également aller expliquer à nos enfants (ou petits frères, soeurs, cousins, cousines ou amis réfractaires à l’art contemporain) en quoi Marcel Duchamp est un grand artiste. La Sucrière (jouez sur le nom pour les amadouer) vernira le 27 septembre «L’art contemporain raconté aux enfants», exposition déjà passée par le Centre-Pompidou Metz et conçue par l’artiste Italien Gianni Colosimo.

Le même soir, toujours à la Sucrière, mais un étage au dessous (seulement sur invitation) vous pourrez découvrir The Wall Art Fair. Nouveau concept d’exposition à caractère commercial (vous pourrez acheter les œuvres… enfin théoriquement, parce que dans la pratique, c’est cher) conçu par les créateurs de Docks Art Fair. Cette foire d’art contemporain durera du 27 au 30 septembre.

Du côté de Villeurbanne, l’IAC fait sa rentrée le 20 septembre au soir avec le vernissage de l’exposition consacrée à Bojan Sarcevic. Quant à l’URDLA, il faudra être plus patient, les oeuvres d’Eric Corne seront visibles à partir du 6 octobre.

Chez les plus petits et hors festivals, on retrouvera le grand Pierre de Fenoÿl au Réverbère avec de très beaux clichés en noir et blanc. Une jeune et intéressante artiste à la galerie Sans-Titre « N°42 : Bertille Courbis ». Chez Henri Chartier, Stéphane Grenier propose de très poétiques dessins tandis que Nathaniel Mellors expose à la Salle de Bain jusqu’au 29 septembre. Ne manquez pas non plus le Projet Vénus, qui revient pour sa troisième édition chez Spacejunk. Vernissage le jeudi 13 septembre.

Est-ce que quelqu’un a une excuse valable pour n’aller voir aucune exposition ?

http://www.9ph.fr/
http://www.quarks-festival.fr/
http://www.mac-lyon.com/mac/
http://www.mba-lyon.fr/mba/
http://www.lasucriere-lyon.com/
http://www.thewallartfair.com/
http://www.i-art-c.org/
http://www.galerielereverbere.com/
http://www.bertillecourbis.com/
http://www.henrichartier.com/
http://www.lasalledebains.net/
http://www.spacejunk.tv/


Texte : Jules Roeser

]]>
http://www.lemauvaiscoton.fr/art/la-culturation-de-lesprit-cest-aussi-important-que-la-bronzitude-du-corps/feed/ 1
Chiz : le magazine qui donne le smilehttp://www.lemauvaiscoton.fr/art/chiz-le-magazine-qui-donne-le-smile/ http://www.lemauvaiscoton.fr/art/chiz-le-magazine-qui-donne-le-smile/#comments Mon, 30 Apr 2012 08:20:58 +0000 http://www.lemauvaiscoton.fr/?p=10034 chiz magazine
Lancé par 4 acteurs (Julien Paris, Denis Gallard, Romain Guiberteau, Thomas Haddad) du monde de l’édition, de la communication et des arts graphiques, ce nouveau mag a vu son premier numéro voir le jour en juillet dernier. « Chiz magazine (comme son nom l’indique) est là pour vous donner le sourire ». C’est un peu le sentiment que l’on ressent au premier coup d’oeil sur les illustrations retro/pop du premier numéro. On pourrait vite tomber dans le cliché du jeune mag branché pour graphistes en mal d’inspiration achetant des magazines pour les disposer intelligemment dans leur 17 m2 afin de séduire plus facilement cette nana qui fait partie de leur groupe de D.A. Non, au delà de cette phrase qui n’était pas du tout trop longue, Chiz Mag propose une vraie réflexion autour de 5 axes : culture générale, culture particulière, culture décalée, culture illustrée, culture imprimée. Inutile de chercher le dernier it-artist à la mode, ici on se focalise sur des articles de fonds, de l’art à la science en passant par les phénomènes de société. Chaque article est accompagné d’illustrations faites sur mesure par des artistes aux horizons différents et vous retrouverez également des bonus comme un livret, un paper toy et une bande-dessinée. Le tout livré avec une qualité d’impression exigeante.

Bref, vous l’aurez compris, on est assez fier d’être partenaire de ce nouveau papier, et on ne saura trop vous inciter à les aider dans ce projet en rejoignant leur page Kiss Kiss Bank Bank : http://www.kisskissbankbank.com/projects/chiz-magazine

Ci-dessous quelques photos tirées du premier numéro ainsi qu’une vidéo de présentation.



Le Projet Chiz sur KissKissBankBank : www.kisskissbankbank.com/projects/chiz-magazine
www.chiz.fr

]]>
http://www.lemauvaiscoton.fr/art/chiz-le-magazine-qui-donne-le-smile/feed/ 0