Balade très lyonnaise dans le Trolley des Lumières
Le Trolley des lumières, restaurant roulant dans Lyon

10.09.12

D’ordinaire au Mauvais Coton, on parle surtout de musique et d’art… Cependant, et vous l’avez surement remarqué, la ville de Lyon est pleine de richesses culturelles qu’il serait dommage de négliger. Les cotonneries sont donc pour nous l’occasion de vous parler des originalités de cette ville. Et comme on ne fait pas les choses à moitié, on a choisi de mettre la barre haut en testant un restaurant atypique. Sa particularité est de se trouver à l’intérieur d’un autocar.

Aujourd’hui, je vais vous faire voyager. Cependant, comme je ne vous parlerai pas de musique et que je n’imagine un voyage sans fond sonore, je vous propose de lancer la vidéo ci-dessous. Agréable morceau de Jazz de Nigel Kennedy, cette musique vous aidera à imaginer ce que je vais vous décrire.

Nous voilà à présent confortablement installés, la balade peut démarrer…

L’histoire commence par un tramway en Australie : The Colonial Tramcar. Ce tramway de l’époque coloniale est tout à fait singulier puisque qu’il offre à ses voyageurs une belle aventure dans le temps et ce, depuis 1983. Outre son authentique aspect d’époque, il fait également restaurant et permet aux passagers de revisiter les plus belles rues de Melbourne tout en savourant un délicieux repas. Imaginez le décor défiler alors que vous entamez un filet de kangourou. Imaginez boire une bière australienne tout en zigzagant entre le Victorian Arts Center et le Melbourne Park…

Certains n’ont pas fait qu’imaginer tout cela. En effet, l’un des fondateurs du Trolley a eu la chance de travailler dans ce tramway avant de rentrer à Lyon et de lancer son propre concept de voiture restaurant : le Trolley des Lumières. Celui-ci est un autocar en route depuis juin 2012 dans les rues lyonnaises. Le Mauvais Coton l’a aperçu plusieurs fois et nous n’avons pas pu résister : on a testé ce restaurant mobile qui nous intriguait de loin avec sa description alléchante :

« Prenez place à bord de notre autocar et remontez le temps dans le cadre authentique et raffiné de notre restaurant où viennent se sublimer toutes les saveurs du Lyon d’autrefois. »

trolley-des-lumières-lmc-01

Mercredi dernier nous étions donc aux pieds de la statue St Exupéry, place Bellecour, à attendre un autocar avec plus d’impatience que je n’en avais jamais eue pour un voyage en bus. La première impression fut à la hauteur de la description ci-dessus et du prix affiché à la carte. L’autocar est beau et imposant et son intérieur d’un raffinement sans emphase. La limitation des places dans le restaurant entraîne un placement des clients précis et préparé à l’avance. En conséquence, notre hôte installe personnellement les clients à la table qui leur est dédiée. Nous nous retrouvons donc à deux, assis confortablement à une table conçue pour quatre personnes. Joie de ne pas être si nombreux et de profiter allègrement des charmantes banquettes en cuir ! On écoute avec attention le patron nous expliquer le déroulement de la balade. Il est 19h. L’autocar se met en route et la promenade commence.

trolley-des-lumières-lmc-03

Une fois partis, la première surprise nous vient du système permettant de maintenir les verres stables. Si certains s’attendaient à quelque chose de compliqué alliant aimants et ferrailles, détrompez-vous. Les verres sont calés sur la table par une unique plaque de métal. C’est d’une simplicité déconcertante ! On s’amuse un instant à observer le liquide s’adapter au verre selon le dénivelé de la route puis on relève la tête. Lyonnais d’adoption, nous ne nous émerveillons plus depuis longtemps devant l’architecture lyonnaise. Cependant, faire une excursion en autocar, un verre de bon vin en main ça n’arrive pas tous les jours. On s’est donc laissé aller à la contemplation de notre belle ville, du vieux Jazz en fond sonore pour parfaire l’ambiance.

trolley-des-lumières-lmc-02

Sur les quais de Saône, c’est un peu déboussolés que nous entamons notre repas. Comment ne pas l’être ? Les passants observent le bus avec une insistance oppressante. Certains prennent des photos sur lesquels nous sommes sûrs d’apparaître tandis que d’autres nous saluent en riant. Gros sentiment de privilège, léger malaise… Qu’à cela ne tienne ! Sur le pont Bonaparte, l’idée de croiser une connaissance nous fait rire alors que dépassons un bus TCL aux passagers étonnés par notre voisinage. La deuxième surprise nous viendra de la douceur du trajet et de la facilité à manger dans un transport en commun, peu commun, certes…. En effet, si les plus sceptiques pensent que savourer un excellent repas dans un véhicule n’est pas possible, le Trolley leur prouvera le contraire. Malgré quelques rares balancements, le parcours est lisse et ne rendra pas malade les plus sensibles.

trolley-des-lumières-lmc-04

trolley-des-lumières-lmc-05

Le repas se poursuit et notre tour dans Lyon continue : nous sommes maintenant proches de la Part Dieu. Mais avant 21h, il fallait s’y attendre, la circulation est encore dense, ce qui est parfois frustrant pour la vue alors limitée. On sort doucement de ce sentiment avec l’arrivée de la nuit : le voyage dans le temps s’opère et l’ambiance authentique apparaît sous la lumière tamisée de l’éclairage intérieur. Le nom du « Trolley des Lumières » prend tout son sens dans cette atmosphère intimiste, idéale pour un dîner romantique pas comme les autres. Nous terminons notre repas, léger mais délicieux, sur les quais du Rhône, presque désorientés par le parcours. Car l’autocar traverse la presqu’île en long, large et travers : un regard dans l’assiette, un regard dehors, nous voilà déjà place des Terreaux.

trolley-des-lumières-lmc-11

On se laisse promener encore un moment ; même après une heure et demie on est toujours aussi curieux de découvrir la ville depuis notre nouveau point de vue. Un dernier virage avant d’arriver là d’où nous sommes partis, c’est la fin du voyage. Chaque tablée est raccompagnée au bas de l’autocar par notre hôte, attentionné du début à la fin. On le remercie encore une fois pour ce moment passé en sa compagnie particulièrement agréable. Puis, nous quittons le Trolley des Lumières sous la pluie, le sourire aux lèvres, heureux d’avoir pu tester ce restaurant, pas vraiment dans nos moyens, mais ô combien original !

trolley-des-lumières-lmc-06

trolley-des-lumières-lmc-08

trolley-des-lumières-lmc-09

trolley-des-lumières-lmc-09

trolley-des-lumières-lmc-07

Le Trolley des Lumières

Page Facebook

Restaurant Le Musée

Texte : Mélodie Bos

Photographies : Jules Roeser