Basement Double Mixte

Slider by IWEBIX





Al'Tarba, DJ Nixon, La Microfaune et Meloman, samedi 3 Mars au Toï Toï Le Zinc

Interviews Livomatique Musique — 11-03-2012

Samedi dernier, Axion Esti accueillait une orgie d’artistes Hip-Hop, frais comme des « dongar » : La Microfaune et Meloman sont venus rapper en live leurs pépites musicales aux côtés du talentueux beatmakeur Al’ Tarba et du scratcheur DJ Nixon.

Al-Tarba-01

Composée de Double A, Vax-1, BarbioK, et Wone2, La Microfaune nous a composé de parfaites historiettes, ils ont réussit à manipuler avec perfection notre  perception dans le but d’interroger notre rapport au réel et à l’imaginaire. « Il y a des demi-dieux, des dieux mi-hommes et des animaux, le minimum c’est pas d’faire de son mieux mais de s’animer… ». Nous l’avons compris, c’est la nouvelle mouvance du Hip-Hop microfaunique : poésie du décalage, présence bénie et un EP de très haute volée. Conjoncture parfaite entre La Microfaune et le duo Al’Tarba / DJ Nixon, des chemins pas si différents qui intriguent et interpellent. Mais ce soir, c’est avec Al’Tarba que nous discutons. A ses côtés son condisciple DJ Nixon, qui permet au beatmakeur de peaufiner ses productions, une belle complémentarité ! Jules de son prénom, beatmakeur depuis une dizaine d’années, il est né à Toulouse, là où il découvre l’univers Hip-Hop. Il devient auteur, compositeur et interprète, avec son groupe de rap Droogz Bigrade. Aujourd’hui, il compte plus de 100 collaborations, tous territoirs confondus. Son dernier album, Lullabies For Insomniacs, compte 25 tracks, réalisé durant une longue période d’instabilité ce qui justifie les morceaux aux ambiance dark et cauchemardesques aux sonorités plus mélancoliques voire féeriques. Et comme si ça ne suffisait pas, Al’Tarba et d’autres de ses collaborateurs se lancent dans un concept d’enregistrement filmé, appelé Breaking Track et avec comme point de référence la série Breaking Bad ! Affaire à suivre de près…

Al-Tarba-02

 


Interview

Le Mauvais Coton : Hello Jules ! C’est quoi pour toi l’Abstract Hip-Hop, de qui t’inspires-tu ?

Jules : Alors pour moi l’Abstract Hip-Hop, c’est une version du Hip-Hop sans voix dessus et qui peut plus se permettre des ponts avec l’Electro, encore que le Hip-Hop le fait, mais tu te permets plus d’évoluer ta musique. Bon je n’aime pas trop dire ça car il y a des mecs compositeurs d’Electro qui s’allient avec des rappeurs et qui font de la bonne musique. Le parfait exemple serait DJ Shadow, pour moi il est la base de l’Abstract Hip-Hop, il peut monter dans le tempo facilement. J’ai beaucoup squatté l’album Deadringer d’RJD2, ainsi que celui de Gramatik avec « On The Boardwalk ». Ce sont les mecs que j’ai le plus écoutés en Abstract. Voilà, en clair c’est pas de paroles, mais avec des beats bien calés !

LMC : A quel moment tu t’es rendu compte que tu devenais Beatmaker ?

Jules : Je ne peux pas totalement dire que je suis un beatmaker, mon compte en banque ne te dira pas la même chose (rires) ! Enfin, je le suis quand même dans le fond car je passe la majorité de mes journées à produire. Je dirai, quand mes morceaux ressembleront à quelques choses que l’on peut écouter, là je pourrais dire que je créé des sons que les gens prennent plaisir à écouter.

LMC : Comment es-tu arrivé à la production ? Par quels moyens ?

Jules : En fait, j’ai commencé par joué dans un groupe de Punk Rock, qu’on a nommé Monky Shoes ! Rien de sérieux, à l’époque j’avais des locks ! Je me suis bien fait chambré d’ailleurs ! Et puis je traînais beaucoup dans mon quartier, j’allais rejoindre mes potes qui n’habitaient pas loin. Eux écoutaient que du rap, du coup ça échangeait des sons, bien sûr ils n’aimaient pas les miens… Quand mon groupe s’est arrêté, j’ai voulu retourner dans le rap, et donc avec tous mes potes, on a monté le groupe de rap Droogz Brigade. Tout s’est fait grâce aux rencontres. Mes parents y sont pour beaucoup aussi, c’est eux qui m’ont offert mon premier album d’IAM et de NTM. J’ai commencé en tant que beatmaker, avec un logiciel que ma mère m’avait installé qui consisté à apprendre l’anglais en parlant dans un micro. Je m’en suis servi pour enregistrer mes premières maquettes. Mes potes rappeurs du Burkina Faso venaient tout le temps chez moi pour poser !

LMC : Cool… Parle-nous de ton dernier album !

Jules : Lullabies For Insomniacs est l’album dans lequel je me reconnais le plus. En réalité, il n’était pas destiné à être un album, si tu veux j’étais dans une période très peu stable et j’ai décidé de réaliser un son par semaine, selon mon humeur, mon état d’esprit, de l’endroit où je me trouve, puis de le publier sur facebook et de laisser les gens commenter. J’ai constaté que les sons plaisaient et que les gens partageaient, donc je les tous rassemblé dans un seul album ! En ce qui est du titre, je ne dormais pas beaucoup à cette période, un vrai insomniaque, c’est pour ça que que je l’ai intitulé Lullabies For Insomniacs, berceuses pour les insomniaques !

LMC : Les collaborations que tu as préférées…

Jules : Aux États-Unis, j’aimais bosser avec Ill Bill, mais aujourd’hui ça a changé, donc je répondrais Lord Lhus. En France, Droogz Brigade, sans hésiter ! Et DJ Nixon bien sûr, on est toujours ensemble, quoi qu’il arrive !

LMC : Si tu devais décrire Lullabies For insomniacs au gens qui ne l’ont pas écouté, quels mots te viendraient à l’esprit ?

Jules : C’est la somme des moments de ma vie, tantôt tristes, tantôt joyeux ! (rire) on va dire que les tracks sont les résultats de mes humeurs à cette période-la. Donc on retrouve des instrus bien rythmées, et d’autres qui le sont moins, qui sont plus dark, plus glauques. Ça parle beaucoup de drogue aussi !

LMC : Es-tu prêt à laisser de côté le travail que tu fais aux États-Unis pour développer des projets avec des MCs français ?

Jules : On va dire que j’ai toujours plus ou moins travaillé avec des MCs français, mais leur type de prod’ est au trop exigeante à mon goût. En ce moment je bosse avec un groupe de rap français qui s’appelle Le Gouffre, il viennent du 91, et ça se passe plutôt bien. Zoxea, ancien membre des Sages Poètes De La Rue avec qui j’ai bossé plusieurs fois, ainsi que Swift Guad ! Je suis également en collaboration avec Mysa, un MC de Metz. Ah et j’allais oublier Furaxx aussi, qui est toulousain ! Donc ça va, j’essaye d’être sur les deux fronts !

LMC : Ton film préféré…

Jules : Mon film préféré… La Cité Des Enfants Perdus ! Pour moi c’est le meilleur film de l’univers ! C’est un des films qui m’a le plus inspiré. Il y a une ambiance glauque, du rêve, un décor particulier, des images fortes, la musique est dingue ! L’univers sombre et mélancolique ça me fait kiffer.

LMC : Yes, je vois… Et quels sont les projets que tu souhaites développer ?

Jules : Je prépare un nouvel album solo, dans la même veine que Lullabies For Insomniacs, mais en plus fou, et en moins Hip-Hop. Il y aura plus de rythmes psychés ! Un peu comme ce que fait Isam d’Amon Tobin ! J’ai aussi un projet commun avec Lord Lhus, et une compilation qui va regrouper toute les collaborations que j’ai eu depuis 2007 à peu près, plus des inédits, pour donner un peu d’exclusivité. Et donc cette compil’ sera sous le thème et l’ambiance de la série Breaking Bad. Avec Nixon, on kiffe bien cette ambiance glauque, où le mec produit de l’amphétamine. Nous on va reprendre le même concept en produisant des sons « chimiques » dans un camping car, isolé, et se mettre dans la peau du personnage ! Le teaser arrive bientôt, il sera mis en ligne sur notre page Fan Facebook.

Al-Tarba-03

Al-Tarba-04

Al-Tarba-05

Al-Tarba-06

Al-Tarba-07

Al-Tarba-08

Al-Tarba-09


Retrouvez La Microfaune sur : www.lamicrofaune.com / www.doublevax.bandcamp.fr
Al’Tarba : free fownload sur www.altarba.com
http://www.myspace.com/albatarbeats
Texte, photos et propos recueillis par Noria Chaal

Lisez aussi :

Scratch Bandits Crew : Break Ya Neck Remix Video
Quand les artistes lyonnais s’invitent à l’hôpital Saint-Joseph Saint-Luc

Partagez cet article !



(0) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

About Author

Flo-N&b

Graphic&Web Designer // Fondateur du Mauvais Coton