Basement Double Mixte

Slider by IWEBIX





Sortie du single "Rumblin" chez Echo Orange & WMP

Dans notre étourdissante et invraisemblable activité de blogueurs, il nous arrive d’accéder à quelques avantages qui nous permettent de tricher de façon à avoir un léger temps d’avance sur nos lecteurs. Oui, la désillusion pique les yeux. Ceci dit, au milieu du fouillis incommensurable de mailing intrusif que nous recevons avec bonheur, entre l’annulation de la date de Justin Bieber à la Halle Tony Garnier et la dernière comédie musicale à la mode en tournée en province, il nous arrive également de tomber sur des pépites, et Erotic Market en fait clairement partie.


Erotic Market

Emmené par Marine Pellegrini et Lucas Garnier, ex-membres du groupe N’Relax, Erotic Market nous transporte à travers les terrains vagues d’une Pop mutante aux sonorités entremêlées de guitares brutes, de chants aériens et d’electro bidouillée. Un savant mélange intriguant au premier abord, que l’on adopte ensuite et que l’on finit par réécouter pour en décomposer chaque élément. Entre les inspirations R’n'B d’Erykah Badu, la pop complexe de Björk ou encore la psyché-Folk de Cocorosie, Erotic Market est un laboratoire d’expérimentation musicale qui a eu la bonne idée d’être non seulement audible mais également terriblement envoûtant. Ils sortent leur premier single Rumblin aujourd’hui, en ce lundi 24 septembre, et ça sent la réussite.

Pour en savoir un peu plus, nous avons posé 5 questions à Marine et Lucas :

1 – Pourriez-vous vous présenter rapidement pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas encore ?
Marine : Bonjour, on est Erotic Market. On est un groupe de musique basé sur Lyon. Je crois pas que je vais vous dire quel style de musique on fait parce que je sais pas et les gens finissent par me dire « ouais n’importe quoi tu fais pas du R’n'B ! » et moi je suis Marine, la chanteuse. J’écris les paroles et je co-compose la zic avec Lucas.
Lucas : Et je suis Lucas. Outre la musique, je me concentre plus sur le son.

2 – Comment vous êtes-vous rencontrés et comment le groupe s’est-il formé ?
On jouait ensemble dans N’Relax. le groupe s’est arrêté en mai 2011. On a continué à travailler tous les 2, à chercher ce qu’on pouvait tirer de nos personnalités très différentes. On avait des envies communes et on a fait une première session-laboratoire en Ardèche et il faut croire que ça a marché puisque « Rumblin’ » (le single) date de cette période.

3 – Vous avez tous les deux une riche expérience dans l’univers musical, quelle est la singularité de ce nouveau projet ?
Marine : Bah justement, le fait qu’on ait deux caractères hyper différents, voire opposés. Moi je suis impulsive, impatiente, instinctive. Lucas c’est un moine bouddhiste : il peut passer 10 ans à bouger un bouton d’un millimètre à gauche, puis un millimètre à droite. Il me rend folle. Moi un synthé qui me crache pas le bon son tout de suite je le jette !
Lucas : Moi je l’excuse (le synthé), et rejette la faute sur mon incompétence ! Marine essaye les choses avec les mains dans la pâte, moi je conceptualise un peu plus, des images me viennent en tête et je tente de les réaliser pour de vrai.

Erotic Market

4 – Votre composition est à la fois riche, subtile et rude, comment procédez-vous pour construire vos sons ?
Marine : Bah voilà, subtile et rude. Parce que moi je construis rien du tout. Je jette des bouts de trucs enregistrés à l’arrache sur garage band. Ca c’est pour le côté rude. Et Lucas regarde ça d’un oeil attentif et intelligent. Il respecte la rudesse tout en affinant le son et l’arrangement. S’il n’était pas là je pourrais pas faire grand chose… enfin si je pourrais faire 20 albums de titres de 30 secondes !
T’es d’accord Lucas?
Lucas : Ah ah ah ! C’est un peu exagéré, mais oui, on procède comme ça. On part d’une maquette de Marine. Ces « petits bouts de trucs » sont des concentrés de créativité très stimulants. A mon sens tout est déjà là. On en discute. Il se dégage une idée forte, on débat de forme et de contraintes. Puis on avance en mélangeant réflexion, tâtonnements et remises en question. On s’équilibre. Quand je deviens chiant elle m’arrête, quand elle se lasse j’insiste. Marine a effectivement tendance à déconstruire à grands coups de masse afin de dégager l’essentiel. Cela nous permet de conserver de l’urgence, de la fraîcheur. Et nous avons en commun le besoin de créer l’inhabituel.

5 – Quoi de prévu pour la suite, un album ? Des dates ?
Des dates, le plus et le plus loin possible. Y’a des chances qu’on fasse un EP dans quelques temps… Mais faudra nous suivre pour le savoir parce que moi même je ne sais pas quand ce sera. On va d’abord tâter l’ambiance.

 

L’actu d’Erotic Market :

  • Erotic Market « Rumblin » – sortie du single le 24 septembre en exclusivité sur iTunes
  • Clip « Rumblin’ » le 24 septembre
  • 1ère partie d’Alt-J le 26 novembre 2012 au Marché Gare – Lyon
  • Egalement à l’affiche du festival Just Rock et du festival Riddim Collision
  • le 11 octobre 2012 en concert à l’International (Paris)
  • En résidence au Transbordeur les 16-17-18 septembre 2012
  • En tournée à partir d’octobre 2012 (Paris, Lyon, Nancy Marseille, Clermont-Ferrand, Nyons, Reims, Montreux, Tournus, Montbard, Bordeaux…)

Texte et propos recueillis par : Florian Ardérighi

Lisez aussi :

Papa, on a enfin nos Pink Floyd
Fabrice Luchini déchaîné au Pathé Bellecour

Partagez cet article !



(0) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

About Author

Flo-N&b

Graphic&Web Designer // Fondateur du Mauvais Coton