Basement Double Mixte

Slider by IWEBIX





Vendredi 09 mars 2012 au Ninkasi Kao

Livomatique Musique — 28-03-2012

À l’occasion du troisième volet Mauvais Genre, le Kao enfilait sa plus belle toilette pour accueillir en grande pompe deux prometteurs et déjà grands noms de la scène Electro. Le premier, Frivolous, est venu nous présenter son très bon album Meteorology accompagné de Tale Of Us, prodige de la Deep House.

frivolus-tale-of-us-02


Sortie de la station de métro Gerland, il est à peine minuit et je gravis les marches menant au Kao d’une manière plus conquérante qu’un Balboa pendant ses fraîches années. Parce que ce soir, ça y est, j’ai réussi à être à l’heure. Joie de courte durée, je ne suis malheureusement pas le seul à avoir fait ma groupie. Effet derniers métros c’est certain, en tout cas c’est un sacré bordel. Positivons, on va dire que c’est le charme du Kao puisque le scénario est toujours le même lorsqu’il s’agit de gérer une telle affluence pour les gros événements.

Quoiqu’il en soit, j’arrive à me faufiler dans la salle qui n’a pas encore vibré de ses premiers tours de platine et cette fois, peux me vanter de profiter de la totalité du set d’Outbak qui aura pour difficile rôle de calmer les convives stressés par cette oppressante file d’attente, et les mettre en jambe, surtout. Comme à son habitude, le DJ arrive à séduire progressivement ce public déjà abondemment imbibé (ça aide), nous guidant par quelques cartons du moment (à l’exemple d’un reconnaissable « Ghetto Kraviz », de la belle Nina) le tout enveloppé dans un soyeux écrin de House.

Toujours un pied dans la House, on arrive à un style beaucoup plus frais, loufoque et clownesque, le genre de flow qui fait contracter les zygomatiques sans vraiment en connaitre les raisons : je parle bien sûr de Frivolous. Monté sur ressort, sautant et oscillant dans tous les sens à la manière d’un Jack in the Box, notre première réaction sur le bonhomme est sans appel : il est complètement barré. Et encore, je ne vous parle pas de son faux combiné de téléphone rouge en guise de micro, et ses instruments qui vont du couteau de 40cm de long au fouet de cuisine (ou masseur de tête, on ne sait pas trop). Malgré tous ces efforts, le Canadien peine à faire bouger la foule sans doute un peu anesthésiée par la House percutante du prédécesseur, mais ce petit bémol est totalement levé lorsqu’il se met à nous faire groover sur « Red Tide » et « Back Into The Deep », ou nous envahit de bonnes vibes lors de l’interprétation au clavier d’« Ostalgia ».

C’est Frivolousieusement bon et on en redemande à foison.

3h00, démarrage du set marathon de Tale Of Us qui durera tout le reste de la nuit. Tale Of Us, ou devrais-je plutôt dire, Carmine Conte? Son compère Matteo Milleri est resté à l’hôtel, malade… (il ne s’est peut être pas remis de son set au Watergate la semaine passée !).

Malgré cette grosse déconvenue, l’Italien, seul donc, ne se démonte pas et envoie du très lourd. Montagnes russes de bass biens rondes harcelant nos tympans, intros nous faisant planer à 15 000, j’ai droit à une grosse leçon de Deep House avec un concentré de ce qu’elle fait de mieux. Le public précédemment un peu mollasson donne de la voix et surtout du bras, on voit dans tous les sens des poings fendre l’air pour rendre le son encore plus tranchant. Set d’une intensité rare qui ne baisse de régime à aucun moment et Vjing toujours aussi propre signé Viktor Furiani, je me met à imaginer à quel point cette soirée aurait été démente grâce à l’apport de Matteo.

Ces magiques 180 dernières minutes passent à une vitesse hallucinante, il est déjà temps de quitter le Kao… Merci pour la nuit blanche encore meilleure que la précédente, on s’enfile une Red Bull, métro, dans 2 heures je taffe. Grosse claque et dur retour à la réalité.

frivolus-tale-of-us-01
frivolus-tale-of-us-03
frivolus-tale-of-us-04
frivolus-tale-of-us-05
frivolus-tale-of-us-06
frivolus-tale-of-us-07
frivolus-tale-of-us-08
frivolus-tale-of-us-09
frivolus-tale-of-us-10


Texte: Sidney Krauch
Photographies : Marion Nigoghossian
Outbak : soundcloud.com/outbak
Frivolous : soundcloud.com/frivolous
Tales of us : www.myspace.com/taleofus

Lisez aussi :

Offre-toi le dernier album des Fake Oddity : French Beauty (concours clos)
Festival Nuits de Fourvière 2012 : du 5 juin au 31 juillet

Partagez cet article !



(1) Commentaire

  1. Bien frais ce rds ! Bien dégouté de ne pas avoir été présent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

About Author

Flo-N&b

Graphic&Web Designer // Fondateur du Mauvais Coton