MONSTRE-COTON-DEUX

La saga continue. Après notre premier monstre coton tout niqué, le second est à première vue déjà un peu moins évident. Essayez d’ailleurs de remettre sa partie du corps à chaque artiste – on s’en rappelle même plus nous même. Cette fois, l’ambiance est plus « au fond du canapé » que « allez viens, regarde tout ce qu’on peut faire ». Amis du chill, bonne écoute.

MONSTRE-COTON-DEUX