Richie Hawtin et ses apôtres sur le gazon d’iPlay
ME.007 Minus à l’iPlay, le dimanche 8 juillet 2012, organisé par Mercredi Production

16.07.12
richie-hawtin-09

Je venais à peine au monde, il créait déjà son premier label. Depuis, Richie Hawtin - ou Plastikman (et pleins d’autres pseudonymes) - s’est forgé le titre de pape absolu de la musique Techno, considéré comme l’un des tous meilleurs du globe. Récit d’une rencontre inoubliable avec le Saint des Saints, pieds nus sur du gazon synthétique, sous un soleil de plomb.

richie-hawtin-09

Dimanche après-midi, index UV à 60 000, rendez-vous pour cette messe Électro dominicale tant attendue au goût très particulier qui sent bon les Nuits Sonores, le soleil en plus. Normal, me direz vous, puisque Mercredi fricote avec le festival via leurs programmateurs. Moi qui espérait tant ce Richie aux Nuits, le voilà servi sur un plateau d’argent quelques semaines plus tard. Après une longue croisade métro / tram / promenade champêtre en suivant à l’aveugle les indications, toujours vaguement guidés par ces lourdes infra-basses, nous voilà enfin arrivés à cet endroit plutôt improbable pour l’occasion : iPlay, un complexe sportif avec terrains de foot indoor qui font office de dancefloor, coincé entre un bois, des champs, et… Des champs.

richie-hawtin-02

N’ayant pas prévu un tel périple, Hobo nous échappe pour laisser place à Heartthrob sur l’imposant autel. Le disciple nous en met d’entrée plein les tympans. La profondeur et la lourdeur psychédélique de sa techno s’immisce dans l’intégralité de nos organes, effet instantané. On ne pouvait pas rêver mieux pour un tel préambule, le label Minus ne déçoit pas. Interludes, gros renvois de beats percutants, le garçon tout sage aux allures de premier de la classe dégage toute son énergie à travers ses platines. Changement radical de style et pour moi la révélation de la journée avec son dernier Ep « Spooks » sorti début avril, Matador pour prêcher sa bonne basse. Registre plus rythmé et aérien, sa minimale mélodieuse est beaucoup plus taillée à faire bouger des corps. Une invitation franche à faire vibrer l’iPlay, le tout dans une ambiance bon enfant ; exit les pogos envahissants, exit les poches à gnôle incontrôlables.

richie-hawtin-14

richie-hawtin-07

Une foule de fidèles comme il se doit, mais étonnamment peu nombreuse pour l’évènement. 20h, arrivée du Saint des Saints. Créateur du label Minus en 1998, présentant de manière subliminale son tout nouveau projet dénommé « Enter » avec ces points noirs tatoués un peu partout sur lui et le tout le reste de l’organisation (nous n’y avons pas non plus échappé), sorte de soirées expérimentales basées à Ibiza alliant la musique, l’art visuel et technologique, et… Le saké. Oui, d’autres ont en guise de sang le vin, lui, c’est le saké. Premiers tours de platine, léger sentiment de déception. Il faut se rendre à l’évidence, ce n’était ni la période, ni l’endroit pour espérer un show à la Plastikman, version FutureMusic Festival. Oui mais voilà. Richie Hawtin reste Richie Hawtin. Une Techno Minimale à l’état pur. Talent ou expérience, mais il sait manier le public et le faire s’ambiancer à la perfection. Il suffit de constater le joyeux bordel aux côtés des platines, tout le monde est séduit par le blondinet en âge d’être mon paternel. Une bouteille de saké, et ça repart de plus belle. Le DJ, sourire jusqu’aux oreilles, épaulé de toute son équipe nous fait nous sentir comme à la maison. On aurait presque envie de trinquer avec lui et de l’inviter boire un coup après la soirée. La communion est faite, le public donne de la voix, Matador me piétine mais je trouve ça cool, la bass comprime mon cerveau, mais je trouve ça encore plus cool. Sa musique n’a d’égal que sa sympathie, ainsi que celle de toute son équipe qui n’est pas en reste. Un grand bravo, un grand merci, à la prochaine on l’espère dans un lieu tout aussi insolite et une line-up aux petits oignons. Il est maintenant temps de se dégoter une bouteille de saké en espérant qu’un peu de talent réside dans cette bouteille sacrée, nice to meet you Richie.

richie-hawtin-01

richie-hawtin-03
richie-hawtin-04
richie-hawtin-05
richie-hawtin-06

richie-hawtin-08

richie-hawtin-10
richie-hawtin-11
richie-hawtin-12
richie-hawtin-13

richie-hawtin-15
richie-hawtin-16
richie-hawtin-17
richie-hawtin-18
richie-hawtin-19
richie-hawtin-20


http://mercredi-production.tumblr.com/